LA LETRA OCCITANISTA

MARSEILLE 17 OCTOBRE 2015

Regions et Peuples Solidaires

Réseaux sociaux

sam.

17

déc.

2016

Le drame d'Alep résonne sur la place de la mairie - La Provence - 17 décembre 2016

Lire la suite 0 commentaires

ven.

16

déc.

2016

Les mots ont un sens - La Marseillaise - 16 décembre 2016

 

«Les mots ont un sens»,a tenté de rappeler l’élu d’opposition Hervé Guerrera à l’adjoint en charge du budget,Gérard Bramoullé lors du  conseil municipal du 13 décembre. Pour ce dernier, les Aixois seraient « martyrisés » par les baisses de dotations de l’État aux collectivités, la suppression de la dotation de solidarité urbaine de la commune et la fiscalité unique (ou « dette unique », selon lui) de la métropole. Un terme malheureux pour Hervé Guerrera (Partit occitan) : « Les enfants d’Alep, eux, sont martyrisés, pas les Aixois. » Gérard Bramoullé persiste et signe : « Ça n’est pas parce que les enfants d’Alep sont martyrisés que les Aixois ne le sont pas ! Les balles et les feuilles d’impôt, c’est pareil. » Face à l’indignation du groupe d’opposition « Démocratie pour Aix », la maire Maryse Joissains a tenté l’apaisement, prétextant le « second degré » de la part de son adjoint. Vraiment ? 

Lire la suite 0 commentaires

mer.

14

déc.

2016

A l'avenir, les associations seront contrôlées par un consultant extérieur - La Provence - 14 décembre 2016

Lire la suite 0 commentaires

mer.

14

déc.

2016

Respirer ou se garer, ils ont fait leur choix - La Marseillaise - 14 décembre 2016

Lire la suite 0 commentaires

sam.

03

déc.

2016

De la dignité humaine face à la politique du pire - La Marseillaise - 3 décembre 2016

 

La maire LR projette un conseil municipal aux cou- leurs « bleu racisme » avec 2 points soumis par le FN.

Les collectifs de défense des droits de l’Homme se mobilisent contre une atteinte à la démocratie.

 Fondateur du Caddris, Hervé Guerrera élu municipal (Partit oc- citan, DPA) est également indigné : « On connaît les litanies du FN dans une Provence pourtant fondée sur le principe d’accueil depuis des géné- rations ! Mais il faut savoir que si ça ne va pas de l’autre côté de la Médi- terranée, ça n’ira pas chez nous non plus ! » Et d’analyser : « Chez les LR, c’est une course à l'échalote à la droiti- sation. Faut-il rappeler à ce parti que la gauche s’est retirée pour empêcher le FN d’accéder à la Région Paca ? Le Caddris s’est positionné en faveur des droits humains et non pour l’enferme- ment proposé par l’extrême droite. » D’autant que la politique de l’exclu- sion de Maryse Joissains coûte cher aux Aixois : « La Ville a lancé une soixantaine de référés depuis 2009 soit +300 000 euros, outrepassant les droits humains. »

 

Lire la suite 0 commentaires