LA LETRA OCCITANISTA

MARSEILLE 17 OCTOBRE 2015

Regions et Peuples Solidaires

Réseaux sociaux

dim.

11

août

2019

Guerrera : "La platanicide continue" !" - La Provence - 11 août 2019

Lire la suite

sam.

27

juil.

2019

Une liste d'union toujours en discussion - Le Dauphiné - 27 juillet 2019

Lire la suite

ven.

26

juil.

2019

Climat : pour Aix en Partage il y a urgence pour les municipales - La Provence - 26 juillet 2019

Lire la suite

ven.

19

juil.

2019

Aix toujours pas réconciliée avec la Métropole - La Marseillaise - 19 juillet 2019

Lire la suite

ven.

19

juil.

2019

Quand la taxe d'aménagement enflamme les débats entre élus - La Provence - 19 juillet 2019

Lire la suite

sam.

06

juil.

2019

Si on rentre dans les querelle d'ego, on va dans le mur - La Provence - 6 juillet 2019

Lire la suite

mar.

02

juil.

2019

Les soirées food-trucks à Rambot toujours dans le collimateur - la Provence - 2 juillet 2019

Lire la suite

sam.

29

juin

2019

Crèches et parcs échauffent les débats à Aix - La Marseillaise - 29 juin 2019

Lire la suite

sam.

29

juin

2019

Le projet de musée Picasso s'invite une nouvelle fois dans les débats - La Provence - 29 juin 2019

Lire la suite

sam.

29

juin

2019

Le nom d'un rond-point fait de nouveau débat - Le Dauphine - 29 juin 2019

La dénomination du rond-point de l’entrée nord de la ville, n’a pas fait l’unanimité. C’est le moins que l’on puisse dire…

 

La majorité a décidé de le nommer “rond-point de la biodiversité” et d’ici quelques jours, des animaux de la ferme devraient être installés.

 

« Ce nom est préférable à celui d’un lieutenant-colonel factieux de l’OAS, a piqué Fabienne Haloui, faisant référence à l’inauguration d’un autre giratoire de la commune. Mais à la place de donner un simple nom, il faudrait le mettre en pratique… » Un avis partagé par l’ensemble des élus d’opposition qui ont pris tour à tour la parole.

 

Gilles Laroyenne a trouvé le sujet « grave », ajoutant même que le « rond-point ne sera qu’une tartufferie de plus. Défendre la biodiversité est en réalité un impératif de premier ordre. Nommer un rond-point “biodiversité”, c’est un peu comme nommer un palais de justice, “Jacques Bompard”. »

 

Pour Anne-Marie Hautant, l’acte est « pitoyable. Chez vous tous les noms de ronds-points ont une signification. Ici je m’interroge… » Des réactions qui ont fait sourire le maire. « Je pensais que cette délibération serait consensuelle mais je suis surpris.

 

On me dit que c’est criminel de mettre des animaux de la ferme sur un rond-point. Mais le vrai esprit de la ferme, celle que je connaissais quand j’étais enfant, c’est ça l’écologie ! Il n’y avait pas de gaspillage. On ne jetait rien.

 

Les zones où il y a beaucoup de pollution, c’est en Afrique, en Asie et aux États-Unis. Pas à Orange. Vous êtes des rêveurs de croire qu’Orange peut régler le problème. Quel degré de crétinisme pour dire ces choses-là. »

Lire la suite