LA LETRA OCCITANISTA

MARSEILLE 17 OCTOBRE 2015

Regions et Peuples Solidaires

Réseaux sociaux

mer.

02

mai

2018

Pour que vivent une diversité véritablement adaptée au climat provençal et méditerranéen!

Lire la suite

dim.

04

mars

2018

ROCADE LINEA (MARSEILLE – PLAN DE CUQUES – ALLAUCH) : HALTE A LA DESTRUCTION DES TERRES AGRICOLES ET AU TOUT VOITURE !

 

Ais-de-Provença, lo 03/03/2018

 

Ce projet tout routier viendrait expulser de nombreuses familles et sacrifier plus de 7 Ha. de terres agricoles dans un secteur où les sols sont déjà très artificialisés.

Les conséquences en cas d’événements pluvieux intenses pourraient être fortement critiques voire potentiellement dramatiques.

Cette voie nouvelle est aussi un appel d’air pour l’automobile, jusqu’à 35 000 véhicules/jour, totalement aberrant dans une des agglomérations les plus polluées d’Europe.

L’argument de soulagement des cœurs de village ne tient pas face à un véritable encerclement routier fortement générateur de gaz à effet de serre très dangereux pour la santé.

Région Provence, fédération provençale du Partit Occitan, apporte son soutien aux Zadistes qui luttent depuis des années contre ce nième projet aussi inutile que coûteux.

Nous en appelons à des solutions durables exclusivement tournées vers les transports en commun (extension du métro, retour du tramway, Bus et Cars à Haut Niveau de Service…) et les modes doux de déplacement.

Nous voulons rompre avec cette logique d’étalement urbain, consommatrice d’espaces et génératrice de déplacements absurdes, qui spolie les générations futures.

 

LINEA : N’EN VOLEM PAS !

 

Mouvement « Région Provence »

Fédération provençale du Partit Occitan

Fédération Régions & Peuples Solidaires

Mel : regionprovence@wanadoo.fr / 06 87 42 62 96 

Lire la suite 0 commentaires

sam.

23

déc.

2017

NOUS NOUS VÎMES 3 000…

En 4 jours la pétition sur Change.org « Ni SUD, Ni PACA, Mais PROVENCE ! Rendons enfin son nom à notre région ! » a recueilli 3 000 soutiens venus de toute la région et d’ailleurs.

 

Des personnalités éminentes, comme M. Aillagon ancien ministre de la Culture, ont fait savoir que « PROVENCE » est le terme le plus approprié pour dénommer notre région.

 

La PROVENCE est diverse. Des montagnes à la Mer, des collines aux plaines, des villes aux espaces naturels notre région propose toutes les beautés et tous les climats.

 

Le Président Muselier n’a de cesse que de promouvoir SUD au très mauvais prétexte que « PROVENCE » ne serait pas adaptée à l’ensemble du territoire régional.

 

C’est oublier que SUD, comme PACA, ne représente rien, ni personne ! C’est refuser, à l’heure de la démocratie participative et des réseaux sociaux, le droit aux citoyens de s’exprimer et grand MERCI à celles et ceux qui se mobilisent, encore et toujours plus, sur change.org.

 

C’est ignorer l’Histoire de cette région quand le Pays Niçois s’appelait les « Terres Neuves de PROVENCE », quand sur la monnaie qui avait cours à Embrun, et au-delà, était frappé « PROENCIA - PROVENCE ».

 

C’est taire qu’apposée sur les murs du Conseil Régional figure cette plaque où Frédéric Mistral définit ainsi, dans notre langue, le territoire provençal :

 

Despièi l'urouso Niço ounte l'arange crèis,

Despièi lis Isclo d'Or ounte jogo lou pèis,

Jusqu'au bàrri neven que Briançoun aubouro,

 

Depuis l'heureuse Nice où croît l'orange,

depuis les Îles d'Or où le poisson se joue,

jusqu'au rempart de neige que Briançon élève

 

La PROVENCE, des grecs et des romains, des villes franches, du droit écrit, de la constitution provençale, des consuls, des grands citoyens et de la république nous rassemble tous.

 

La PROVENCE n’est pas un nouveau carcan centraliste ! C’est une valorisation de chacun de nos territoires, de chacune nos spécificités et le blason de la région le résume parfaitement.

 

La PROVENCE est connue et reconnue y compris à l’international, contrairement à PACA, ou à un SUD qu’on ne saurait situer. Elle est porteuse d’identification culturelle et de dynamisme économique donc d’emplois.

 

NOUS DEMANDONS, PLUS QUE JAMAIS ET AVEC LA PLUS GRANDE DÉTERMINATION, AU PRÉSIDENT MUSELIER DE RENDRE, ENFIN, SON NOM HISTORIQUE DE « PROVENCE » À NOTRE RÉGION !

Lire la suite

sam.

16

déc.

2017

Provence, un point c'est tout! Es Provença que volèm!

 

Ais-de-Provença, lo 16/12/2017

 

Le Conseil Régional vient d’entériner une notion totalement inadaptée à l'émergence d'une vraie personnalité régionale ouverte. Il souhaite dénommer notre région "Sud Provence-Alpes-Côte-d’Azur".

 

Au-delà de la longueur de l'appellation, qui nous a valu l'affreux acronyme PACA, l'on ne peut que déplorer, dans SUD, le dénigrement total de référence à ce qui fait notre région, l'absence de débat et la décision autocratique. En cela la majorité Muselier conforte la recentralisation entreprise par le gouvernement Macron.

 

Originellement, culturellement, linguistiquement... cette région est la PROVENCE inventée par la démocratie grecque, les républiques romaines et l'apport de l'islam d'Al Andalus.

 

C'est la PROVENCE des villes franches et des grand citoyens, la PROVENCE des révolutionnaires, des républicains de 1851 et des résistants. Elle est certes diverse, de Nice à Marseille, de Toulon à Briançon, d'Avignon à Forcalquier mais unie dans cette diversité. Sa langue, l'Occitan/langue d'Oc qui s'exprime en provençal, niçois, alpin est l'exemple même de cette intercompréhension.

 

 

Tant que son nom historique de PROVENCE ne sera pas rendu à notre territoire le projet régional restera peu audible et ne suscitera pas l'adhésion citoyenne et populaire qu'il mérite! 

 

Mouvement Région - Provence

Fédération provençale du Partit Occitan

Fédération Régions & Peuples Solidaires

Mel : regionprovence@wanadoo.fr / 06 87 42 62 96 

Lire la suite 0 commentaires

lun.

11

déc.

2017

Corsica, victoire historique et nouvelle ère...

 

 

 

 

Ais-de-Provença, lo 10/12/2017

 

Région Provence, fédération provençale du Partit Occitan, salue le résultat historique obtenu par la liste Simeoni. La stratégie d'union et le choix de la voie démocratique ont convaincu les citoyens. Le temps du centralisme départemental nécrosé est révolu. Les corses adhèrent désormais et massivement au dynamisme de la collectivité unique.

 

Les défis économiques, sociaux, écologiques, culturels auxquels devra faire face la nouvelle majorité sont certes immenses mais nous savons que les réponses apportées seront à la hauteur des enjeux. Si l’État ne vient pas étouffer une légitime aspiration àl'autonomie et une très forte demande de co officialité de la languele peuple Corse trouvera, en son sein comme en coopération avec l'ensemble des pays Européens, les ressources nécessaires pour refonder un contrat social véritablement adapté à l'Ile.

 

Pour notre part nous allons travailler, avec nos amis corses, à une démarche commune avec une importante étape en 2019 : les élections européennes. Le président Macron a fait le choix centraliste de listes hexagonales ce qui va concentrer le débat sur des enjeux franco français. C'est, au contraire, d'une circonscription électorale à l'échelle continentale dont la démarche européenne, toujours en construction, a le plus urgent besoin.

 

Nous voulons une Europe à l'écoute des aspirations démocratiques des peuples et nations sans État. Une Europe qui condamne non seulement  la répression étatique madrilène en Catalogne mais aussi le centralisme parisien. Une Europe de la diversité, une Europe des peuples et des régions solidaires !

 

 

Mouvement Région - Provence

Fédération provençale du Partit Occitan

Fédération Régions & Peuples Solidaires

Mel : regionprovence@wanadoo.fr / 06 87 42 62 96 

Lire la suite

jeu.

23

nov.

2017

Catalogne : Non à la logique de répression!

Lire la suite

dim.

22

oct.

2017

Acampada per Catalonha – Rassemblement pour la Catalogne – PARLEM !

Lire la suite

lun.

02

oct.

2017

Catalogne : La victoire du peuple !

Lire la suite

jeu.

21

sept.

2017

Catalan de luench ò fraire…

Lire la suite

jeu.

14

sept.

2017

Gardarem RAMBOT !

Les conclusions de la seconde enquête publique concernant le projet de parking sous le par Rambot sont sans appel. Dangereux pour les nappes phréatiques, en contradiction avec le Projet d’Aménagement et de Développement Durable et le Plan de Déplacements Urbains, nuisible pour la qualité de l’air et la santé publique, en reniement du legs Rambot… ces arguments, et tant d’autres, viennent fonder le second avis défavorable du commissaire, enquêteur.

 

On peut lire sur le site de la ville : « il est rappelé que l’avis formulé par le commissaire enquêteur n’est pas un avis conforme : Il s’agit d’un avis personnel basé sur son analyse des observations déposées lors de l’enquête publique. »

 

C’est pourtant la ville qui a voulu et organisé l’enquête et le tribunal administratif qui a désigné le commissaire enquêteur. Il est particulièrement grave d’affirmer, sans autre forme de procès, qu’une procédure tout à fait régulière serait non conforme.

 

Parce que les conclusions ne sont pas celles attendues et alors qu’on a mobilisé, une seconde fois, l’argent des aixois la ville jette l’opprobre sur un élément déterminant de la démocratie communale !

 

Certes le Conseil Municipal sera prochainement saisi sur ces conclusions. Mais dans ce dossier et alors que tous les éléments, de droit comme de fond, plaident pour un abandon d’un projet dangereux et redondant, on ne peut que constater l’acharnement d’une Mairie totalement fermée et sourde aux appels et avis de tous ceux qui, comme le commissaire enquêteur, on réellement examiné le dossier.

 

Nous appelons la population à amplifier la mobilisation contre ce « grand projet » plus inutile que jamais.

 

Pour le Partit Occitan

Hervé GUERRERA

Conseiller Municipal

Le 14 Septembre 2017

Lire la suite