LA LETRA OCCITANISTA

MARSEILLE 17 OCTOBRE 2015

Regions et Peuples Solidaires

Réseaux sociaux

lun.

12

août

2019

Pron es pron ! Basta ! Touche pas à nos panneaux !

 

 

 

 

 

 

Le Président du Conseil Départemental du Vaucluse a demandé aux Maires de son territoire de retirer ou déplacer les panneaux d'entrée en agglomération libellés en langue régionale. Il invoque une possible confusion, mais il s'agit bien là d'une attaque contre la PROVENCE, son Histoire, sa langue, contre les libertés communales qui ont structuré la République moderne.

 

Région Provence, fédération provençale du Partit Occitan, rappelle que cette intervention ne repose sur aucune base juridique. La justice a bien autorisé les signalétiques en Occitan/Langue d'Oc à l'entrée des villes : Cour d’Appel de Marseille pour la commune de Villeneuve-lès-Maguelone. Nous demandons donc à tous les Maires, en réaction et en solidarité avec les élus concernés, d'afficher le nom originel de leur commune, dans la langue du « País », aux entrées de leurs communes. Et comme cela se fait déjà dans d'autres départements occitans nous réclamons également que cette installation soit cofinancée par le Département.

 

Frédéric Mistral en hommage aux citoyens d'Avignon disait : « Alor avian de conse e de grand ciéutadin, Que, quand avien lou Dre dedins, Sabien leissa lou Rèi deforo ! Alors nous avions des magistrats municipaux et de grands citoyens qui, quand ils avaient le Droit dedans, savaient laisser le Roi dehors !... ». Ce n'est plus le Roi qu'il faut laisser dehors mais des décisions administratives sans fondement ! Aucun Maire ne peut se laisser imposer ce qui ne doit pas l'être !

 

Anne-Marie HAUTANT

Ancienne Vice-Présidente du Conseil Régional « Provence-Alpes-Côte d'Azur »,

Conseillère Municipale d'Orange, Conseillère Communautaire

 

Hervé GUERRERA

Ancien Conseiller Régional « Provence-Alpes-Côte d'Azur »,

Conseiller Municipal d'Aix-en-Provence

 

 

Mouvement « Région Provence »

Fédération provençale du Partit Occitan

Fédération Régions & Peuples Solidaires

Mel : regionprovence@wanadoo.fr / 06 87 42 62 96

Lire la suite

mer.

19

juin

2019

Non à la Ligne Nouvelle Provence Côte d'Azur

En 2005, un premier projet de Ligne Grande Vitesse reliant Aix en Provence à Nice est présenté. Suite à une forte mobilisation, il est abandonné. En 2008, un nouveau tracé passant par Marseille et Toulon voit le jour. Là encore, ce projet intitulé « LGV PACA » rencontre une forte opposition. En 2013, il est rebaptisé « Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur » et découpé en 3 phases pour le rendre plus acceptable. En mars 2019 le projet est présenté au « Collège des Acteurs » et il est redécoupé en 4 phases.

 

Dans leur communication, le gouvernement et SNCF Réseau (maitre d’ouvrage) mettent en avant la nécessité de remédier à la saturation du réseau en PACA et de favoriser un développement du transport ferroviaire. Il s’agirait à la fois d’améliorer les trajets du quotidien et aussi de permettre la réalisation de « l'arc méditerranéen » Barcelone-Marseille-Gênes. Sur le papier ça pourrait paraître séduisant, mais la réalité est bien différente quand on prend le temps d’y réfléchir.

 

Retrouver la suite du tract ci-après...

Lire la suite

mer.

01

mai

2019

Antoine-Robert GAGO, un òme d’aicí, a partit

Nous ne verrons plus notre ami avec son drapeau occitan dans les manifestations auxquelles il participait. La maladie a fini par l’emporter après deux années de lutte. Un grand vide va succéder à cet homme de qualité, ouvert aux questions sociales, culturelles et écologiques. Un homme complet qui savait écouter, convaincre et qui savait dire non aux injustices de l’histoire et de notre société.

Pour lui, la question occitane, celle de tous les pays d’Oc, reposait sur une exigence de reconnaissance démocratique difficile à trouver dans le contexte centraliste des politiques successives imposées par l’Etat. Il était pour une identité ouverte, plurielle, à l’opposé des rhétoriques politiciennes ethno-centrées, la langue en était le socle et le lien social, à l’opposé du repli et de l’exclusion. Mais aussi autonomie de la personne, droits des femmes, des territoires et des peuples. Anticolonialiste convaincu, il affirmait avec nous ses exigences de solidarité avec les peuples en lutte : Catalans, Grecs, Amazigh-Berbères et beaucoup d’autres…

Robert est une leçon de vie, quotidienne et diverse. Il sut traduire concrètement cet esprit de libéralité qu’exprime la larguesa occitane comme il sut traduire en actes quotidiens le slogan « Governem-nos ! », un credo toujours suivi de propositions démocratiques. Maître de chai, il sut travailler la vigne, faire ce vin du terroir Bandol qui entoure sa maison, enraciner l’esprit du Viure ensems auprès des siens et voisins. Il fut un partisan des solutions de proximité à l’opposé des réponses technocratiques sur les questions de déplacements et de transports. C’est aussi sur ce terrain qu’Il participa au projet du PNR de la Sainte-Baume et donna toujours librement son jugement.

De cenqu’ai dich, de cenqu’ai fach, ai pas vergonha (de ce que j’ai dit et fait, je n’ai pas honte) chantait notre ami niçois Mauris.

 

C’est sans doute cette parole libre que nous voulons retenir de lui. Pour mieux respecter sa pensée, sa vie et poursuivre son chemin.

 

 

Adieu nòstre amic, adieu l’òme

Lire la suite

mar.

19

mars

2019

LN-PCA : La transparence d'un mensonge d'Etat!

Le Partit Occitan – Région Provence dénonce fermement la dernière opération de communication et le passage en force opérés par Paris et le Président de Région :

-Alors qu’E. Macron a dit plusieurs fois (01/07/18 à Rennes) que le financement des projets de LGV n’est pas d’actualité, la ministre des transports, Mme E.Borne, renchérit (mardi 5 mars sur France Inter) puis annonce la signature du dossier en soirée. Transparence d’un mensonge assumé par une communication passée en force.

-Alors que R. Muselier s’est engagé sur ce dossier le plus coûteux (25 à 28 milliards selon RFF et la préfecture du Var), initialement estimé à 5 milliards en 2005, ce sont 40% que les Provençaux devront payer en attendant la participation de l’Europe à un tracé qu’elle juge « stratégique ». Tracé qui n’est que le détour dispendieux des « métropoles Sud », pour répondre aux desiderata des trois élus métropolitains. Transparence du mensonge budgétaire démontré.

-Alors que la société civile et les collectifs favorables à un vrai réseau de transports du quotidien se battent depuis plus de 25 ans pour répondre à l’asphyxie routière et à ses pollutions, à la défense de l’agriculture et de l’environnement, R. Muselier, dans une publicité d’un groupe de presse régional, affirme péremptoirement que c’est une « victoire pour l’attractivité et le dynamisme de notre économie régionale. En étant plus accessible, notre territoire est plus attractif. » Attractivité pour un tourisme d’affaires Nord -Sud, certes, mais mensonge pour les usagers de la proximité qui se déplacent entre Nice, Toulon, Aix – Marseille et pour qui les liaisons transversales courtes n’existent pas.

-Alors que l’ouverture à la concurrence et à la privatisation va encore écorner le service public ferroviaire, la ligne Gardanne-Carnoules, jugée non rentable, est abandonnée, la réouverture de la ligne Aix-Rognac aux voyageurs sans cesse reportée. Mais c’est sans doute ce qui permet à R. Muselier de dire que cette infrastructure « permettra de donner un nouvel élan à notre belle Région Sud.»(sic)

Le Partit Occitan s’élève contre cette opération mensongère (elle n’est pas gratuite !) qui nie les vrais besoins des Provençaux. Il appelle à la résistance une opinion trop souvent trompée par les spécialistes de la désinformation et de la démagogie.

Lire la suite

lun.

11

févr.

2019

Halte à la Haine Sexiste !

Ais-de-Provença, lo 8/02/2019

 

Nous condamnons avec la plus grande fermeté les propos tenus par le Sénateur, par ailleurs, cumulard Stéphane Ravier à l'encontre de notre collègue Lydia Frentzel élue EELV de Marseille.

 

Cette attaque sexiste, violente révèle la vraie nature d'une extrême droite qui situe clairement, par ses provocations et ses pressions, son action en dehors du champ démocratique & républicain.

 

Face à des propos et des attitudes autant insupportables qu'intolérables nous sommes solidaires de l'action de notre collègue et déterminés à combattre l'exclusion sous toutes ses formes.

 

Anne-Marie HAUTANT

Élue d'Orange Conseillère communautaire Ancienne Vice-Présidente de « Provence-Alpes-Côte d’Azur »

 

Hervé GUERRERA

Conseiller Municipal d'Aix-en-Provence Ancienne Conseiller Régional de « Provence-Alpes-Côte d’Azur »

 

Mouvement « Région Provence »
Fédération provençale du Partit Occitan

Fédération Régions & Peuples Solidaires
Mel : regionprovence@wanadoo.fr / 06 87 42 62 96

Lire la suite

ven.

09

nov.

2018

MARSELHA : Tristesse et Colère !

 

 

 

 

Devant le drame survenu dans le centre-ville de Marseille, nos pensées, notre solidarité s’adressent au premier chef aux victimes, à leurs familles, à leurs proches. Mais, nous voulons aussi rappeler, avec force, que ces situations étaient parfaitement évitables. La Mairie comme L’État n’ont pas pris leurs responsabilité ni rempli leurs missions pourtant obligatoires au regard de la loi.

L’État aurait dû, rue d’Aubagne comme partout ailleurs, parce qu’il est compétent en matière d’insalubrité refuser que des êtres humains en soient réduits à s’abriter dans ce type d’habitat totalement indigne.

Le Maire, parce qu’il est compétent en matière de logement, aurait dû être fer de lance pour refuser une telle dégradation de sa ville y compris dans le parc privé. Nombreux sont les élus qui auraient tiré les conclusions d’une telle faillite en présentant leur démission.

Rappelons qu’à Marseille c’est la vie de 100 000 habitants qui est mise, à un degré ou un autre, en danger par cet état de fait.

C’en est trop ! – N’avem Pron !

Un recensement sérieux des besoins, en lien avec les citoyens qui n’ont jamais la parole, doit maintenant être établi !

L’État, déficient au premier chef, comme les collectivités territoriales et locales doivent maintenant mobiliser et dans les plus brefs délais des moyens réellement adaptés aux défis !

Mouvement « Région Provence »

Fédération provençale du Partit Occitan

Fédération Régions & Peuples Solidaires

Mel : regionprovence@wanadoo.fr / 06 87 42 62 96 

Lire la suite

dim.

21

oct.

2018

La Plana espòtida!

 

 

 

 

La Plaine défigurée !

 

Les coups de tronçonneuses qui défigurent la plaine sont là pour faire des économies. L'entretien en présence de végétaux est effectivement plus couteux. Mais cette seule logique financière s'oppose totalement aux intérêts des générations futures. Nos enfants vont récupérer d’insupportables ilots de chaleur encore plus brûlants que ceux que nous connaissons actuellement et qui sont souvent déjà invivables. C'est d'autant plus inquiétant que ça enlève la fonction protectrice et sociale de la ville. Fonction dont nous avons besoin, hier, aujourd'hui, comme demain, pour nous protéger et développer des services publics.

 

Nous condamnons fermement ces logiques de court terme, ces visions étroites qui sacrifient notrepatrimoine végétal, qui pervertissent l'esprit de la place espace de convivialité et de rassemblement, qui minéralisent et finalement déshumanisent la ville. Nous appelons, en concertation avec les habitants, à la replantation, à la définition d'un espace apaisé au service de tous & toutes.

 

A l'ombre, sur la Plaine c'est là, comme de partout en PROVENCE, que s'exprime notre langue et s'entend notre accent Vuei come demans, Gardarem la PLANA !

 

Mouvement « Région Provence »

Fédération provençale du Partit Occitan

Fédération Régions & Peuples Solidaires

 

Mel : regionprovence@wanadoo.fr / 06 87 42 62 96 

Lire la suite

mer.

02

mai

2018

Pour que vivent une diversité véritablement adaptée au climat provençal et méditerranéen!

Lire la suite

dim.

04

mars

2018

ROCADE LINEA (MARSEILLE – PLAN DE CUQUES – ALLAUCH) : HALTE A LA DESTRUCTION DES TERRES AGRICOLES ET AU TOUT VOITURE !

 

Ais-de-Provença, lo 03/03/2018

 

Ce projet tout routier viendrait expulser de nombreuses familles et sacrifier plus de 7 Ha. de terres agricoles dans un secteur où les sols sont déjà très artificialisés.

Les conséquences en cas d’événements pluvieux intenses pourraient être fortement critiques voire potentiellement dramatiques.

Cette voie nouvelle est aussi un appel d’air pour l’automobile, jusqu’à 35 000 véhicules/jour, totalement aberrant dans une des agglomérations les plus polluées d’Europe.

L’argument de soulagement des cœurs de village ne tient pas face à un véritable encerclement routier fortement générateur de gaz à effet de serre très dangereux pour la santé.

Région Provence, fédération provençale du Partit Occitan, apporte son soutien aux Zadistes qui luttent depuis des années contre ce nième projet aussi inutile que coûteux.

Nous en appelons à des solutions durables exclusivement tournées vers les transports en commun (extension du métro, retour du tramway, Bus et Cars à Haut Niveau de Service…) et les modes doux de déplacement.

Nous voulons rompre avec cette logique d’étalement urbain, consommatrice d’espaces et génératrice de déplacements absurdes, qui spolie les générations futures.

 

LINEA : N’EN VOLEM PAS !

 

Mouvement « Région Provence »

Fédération provençale du Partit Occitan

Fédération Régions & Peuples Solidaires

Mel : regionprovence@wanadoo.fr / 06 87 42 62 96 

Lire la suite 0 commentaires

sam.

23

déc.

2017

NOUS NOUS VÎMES 3 000…

En 4 jours la pétition sur Change.org « Ni SUD, Ni PACA, Mais PROVENCE ! Rendons enfin son nom à notre région ! » a recueilli 3 000 soutiens venus de toute la région et d’ailleurs.

 

Des personnalités éminentes, comme M. Aillagon ancien ministre de la Culture, ont fait savoir que « PROVENCE » est le terme le plus approprié pour dénommer notre région.

 

La PROVENCE est diverse. Des montagnes à la Mer, des collines aux plaines, des villes aux espaces naturels notre région propose toutes les beautés et tous les climats.

 

Le Président Muselier n’a de cesse que de promouvoir SUD au très mauvais prétexte que « PROVENCE » ne serait pas adaptée à l’ensemble du territoire régional.

 

C’est oublier que SUD, comme PACA, ne représente rien, ni personne ! C’est refuser, à l’heure de la démocratie participative et des réseaux sociaux, le droit aux citoyens de s’exprimer et grand MERCI à celles et ceux qui se mobilisent, encore et toujours plus, sur change.org.

 

C’est ignorer l’Histoire de cette région quand le Pays Niçois s’appelait les « Terres Neuves de PROVENCE », quand sur la monnaie qui avait cours à Embrun, et au-delà, était frappé « PROENCIA - PROVENCE ».

 

C’est taire qu’apposée sur les murs du Conseil Régional figure cette plaque où Frédéric Mistral définit ainsi, dans notre langue, le territoire provençal :

 

Despièi l'urouso Niço ounte l'arange crèis,

Despièi lis Isclo d'Or ounte jogo lou pèis,

Jusqu'au bàrri neven que Briançoun aubouro,

 

Depuis l'heureuse Nice où croît l'orange,

depuis les Îles d'Or où le poisson se joue,

jusqu'au rempart de neige que Briançon élève

 

La PROVENCE, des grecs et des romains, des villes franches, du droit écrit, de la constitution provençale, des consuls, des grands citoyens et de la république nous rassemble tous.

 

La PROVENCE n’est pas un nouveau carcan centraliste ! C’est une valorisation de chacun de nos territoires, de chacune nos spécificités et le blason de la région le résume parfaitement.

 

La PROVENCE est connue et reconnue y compris à l’international, contrairement à PACA, ou à un SUD qu’on ne saurait situer. Elle est porteuse d’identification culturelle et de dynamisme économique donc d’emplois.

 

NOUS DEMANDONS, PLUS QUE JAMAIS ET AVEC LA PLUS GRANDE DÉTERMINATION, AU PRÉSIDENT MUSELIER DE RENDRE, ENFIN, SON NOM HISTORIQUE DE « PROVENCE » À NOTRE RÉGION !

Lire la suite