LA LETRA OCCITANISTA

MARSEILLE 17 OCTOBRE 2015

Regions et Peuples Solidaires

Réseaux sociaux

Plusieurs générations réunies autour de la dictée en provençal - Le Dauphiné - 29 janvier 2019

Samedi, la traditionnelle dictée en provençal a eu lieu au lycée de l’Arc pour la 26e année. « Cette dictée est effectuée ce même jour dans 45 autres villes, soit environ 4000 participants », indique Bernard Vaton, président de l’association “Ben Lèu” qui organise cet événement entouré de bénévoles.

 

Dans la salle polyvalente du lycée, c’est une trentaine de participants, toutes générations confondues, qui a participé à cette dictée, avec deux écritures possibles, la mistralienne ou la classique. Certains participants ont fait les deux comme Hubert Barale qui travaille depuis plus de trois ans à la conception d’un dictionnaire comparatif entre provençal graphie classique et mistralienne. « Le provençal est une langue plus riche que le français » indique Hubert qui le parle régulièrement avec ses amis et des personnes de diverses associations provençales.

 

Pour cette dictée, quatre groupes de niveaux ont été créés : écoliers, collégiens, lycéens et étudiants, et adultes. Des jeunes ayant choisi le provençal en option au collège ou au lycée étaient présents ainsi que des enseignants. Cécile et Elsa toutes deux en terminale au lycée de l’Arc ont trois heures par semaine pour cette option qu’elles passeront au bac à l’écrit et à l’oral. Cécile a commencé au collège et a poursuivi au lycée « On utilisait souvent des expressions en provençal à la maison, c’est une langue que j’aime, jolie à entendre », indique-t-elle. Pour Elsa, des amis qui lui en avaient parlé lui ont donné envie de découvrir « j’adore, ça me passionne, et je voudrais continuer mes études en provençal », confie l’adolescente.

 

Après la dictée, et pour patienter durant la correction, une animation était proposée. Yvonnic Amprimo de l’association “Parlaren” de Jonquières, venu bénévolement pour l’occasion, a chanté et raconté des histoires en provençal.

 

L’après-midi s’est terminée avec la remise des prix, dont deux séjours de trois jours dans les Alpes du sud aux Rencontres occitanes d’été en Provence pour les premiers et seconds prix, gagnés par Annie Cros qui n’a fait qu’une seule faute, et Aline Ripert. En troisième Yvonnic Amprimo et Madame Rebattu en quatrième place. « Le niveau était élevé, il y a eu peu de fautes », indique Bernard Vaton. Pour les plus jeunes, dans les prix, des jeux avec le “jeu de l’esquirol”, un jeu de l’oie tout en provençal, livre, carte, confiserie et divers autres prix. Pour finir, un verre de l’amitié, “lo gòt de l’amistat”, a été servi aux participants.