LA LETRA OCCITANISTA

MARSEILLE 17 OCTOBRE 2015

Regions et Peuples Solidaires

Réseaux sociaux

Alain Rochebonne veut « passer le flambeau » de la présidence - Le Dauphiné - 14 décembre 2018

Son mandat n’était pas encore terminé mais Alain Rochebonne, président de la Communauté de communes des Pays d’Orange réunis, a décidé de quitter son poste. Une décision qui n’a pas encore été annoncée officiellement mais qui a fait son chemin dans la tête du maire de Courthézon. « Je souhaite passer le flambeau. J’ai fait une strate dans cette intercommunalité et je pense qu’il y a maintenant d’autres personnes qui peuvent aller encore plus loin », a-t-il confié, ce vendredi soir, sans vouloir s’attarder sur le sujet (lire ci-dessous).

 

 

Jacques Bompard : « Il n’y a pas de problèmes à la CCPRO »

Une annonce qui fait suite au départ de la directrice générale des services, Cécile Gleyzon, un peu plus tôt dans la semaine. À son poste, devrait succéder Rémy Canuti, le directeur général des services d’Orange. Une décision annoncée au dernier conseil communautaire de jeudi. Si le président de l’intercommunalité dément tout lien entre sa décision et le départ de son bras droit, plusieurs conseillers communautaires ne peuvent s’empêcher de voir un lien. De son côté, Alain Rochebonne assure que son départ « se fait dans de bonnes conditions ». « Vu qu’on redistribue les cartes avec le départ de Cécile Gleyzon, je me dis que c’est encore mieux de quitter mon poste à ce moment-là. Ça se combine », détaille Alain Rochebonne, qui précise qu’il continuera à siéger dans l’intercommunalité au poste de vice-président.

 

Reste à savoir quel sera l’avenir de la CCPRO et qui prendra la succession du maire de Courthézon. La commune d’Orange est devenue majoritaire après le départ de Sorgues et Bédarrides. Jacques Bompard, maire d’Orange, prendra-t-il la présidence de l’interco ? « On va voir ça. Pour le moment, avec le maire de Châteauneuf-du-Pape, Claude Avril, nous avons demandé à Alain Rochebonne de bien réfléchir, confie Jacques Bompard. Si la démission du président se fait, ça ne me gêne pas de prendre la suite. Mais je serais ravi qu’il reste à ce poste. Une chose est sûre, il n’y a pas de problèmes à la CCPRO et nous continuerons de bien la gérer. » 

 

HISTORIQUE

 

À la faveur d’une élection provoquée par une décision du conseil d’État à la suite d’une procédure juridique engagée par Jacques Bompard, le maire de Courthézon Alain Rochebonne devenait en mars 2015 président de la CCPRO. Ravissant la présidence à Alain Milon, qui le soir de l’élection évoquera « la victoire du camp Bompard ».

 

Le nouveau président s’en défendait alors, disant : « Je ne suis pas un objet qu’on manipule ». Pourtant, tout au long de ces trois années de présidence, la remarque est souvent revenue sur le tapis. Les élus de l’opposition Anne-Marie Hautant et Gilles Laroyenne parleront régulièrement d’Alain Rochebonne comme le bras armé du maire d’Orange.

 

Au 1er janvier 2017, avec le départ de Sorgues et Bédarrides, Orange est devenue majoritaire.