LA LETRA OCCITANISTA

MARSEILLE 17 OCTOBRE 2015

Regions et Peuples Solidaires

Réseaux sociaux

CIRDOC : constituer un front occitan contre l’extrême-droite

Après avoir supprimé le festival Fèsta d’Òc en 2015, la ville de Béziers récidive en annonçant son désengagement du Centre interrégional de développement de l’occitan (CIRDOC). La suspension de sa cotisation obligatoire de 206 000 € auprès de l’établissement met en difficulté cette structure de 15 salariés qui porte et accompagne des projets culturels au travers de la grande Occitanie.

Cette décision a sa propre logique : aux valeurs de « convivéncia », ce vivre-ensemble porté par la culture occitane, Robert Ménard préfère la stigmatisation des différences, l’opposition des populations les unes contre les autres.

Il convient maintenant que les institutions publiques de l’espace occitan se coordonnent pour donner un nouvel élan à cet établissement public. La promotion de la langue et la culture occitanes, et plus largement la valorisation de la pluralité linguistique comme le fait le CIRDOC avec la ligue des droits de l’homme, vaut mieux que l’obscurantisme et le repli sur un nationalisme étriqué.

Le Partit Occitan invite aussi à rejoindre l’association « Los amics del Cirdoc » pour donner une dynamique citoyenne à ce combat. http://www.amicsdelcirdoc.com/

 

Gustave Alirol, ancien Conseiller Régional Auvergne
David Grosclaude, ancien Conseiller Régional Aquitaine
Hervé Guerréra, ancien Conseiller Régional Provence-Alpes-Côte-D’azur
Anne-Marie Hautant, ancienne Conseillère Régionale Provence-Alpes-Côte-D’azur
Guilhem Latrubesse, ancien Conseiller Régional Midi-Pyrénées

Retrouve le communiqué sur partitoccitan.org

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0