LA LETRA OCCITANISTA

MARSEILLE 17 OCTOBRE 2015

Regions et Peuples Solidaires

Réseaux sociaux

Provence : économie, écosystèmes et bio diversité en danger !

 

 

Boues rouges en Méditerranée, Méga centrale à bio masse de Gardanne, relance du permis de recherche d’hydrocarbure du Luberon… notre région est sous les feux d’une actualité économique et environnementale bouillonnante. Quand la transition énergétique devrait nous tourner vers le monde décarbonné de demain il nous faut encore et toujours nous mobiliser pour ne plus subir la pollution de modèles économiques dangereux pour la santé et responsables du chômage comme des dégradations à l’environnement.

 

- Boues rouges : Pourquoi, depuis des décennies, n’avons-nous pas su investir dans une technologie qui ne produise des déchets ? La Méditerranée est une mer fermée un espace fragile menacée par les rejets industriels, les pollutions domestiques, le réchauffement climatique. Comment admettre, et au cœur d’un parc national, l’apport massif d’éléments toxiques ? Comment comprendre la position de l’Etat dont les administrateurs ne s’opposent pas au rejet quand la Ministre de l’Ecologie exprime, à grands renforts médiatiques, son refus ?

 

- Centrale EON à Gardanne : Ce projet aberrant de la multinationale allemande permettrait à la centrale à charbon de brûler un million de tonnes de biomasse, pour un rendement navrant de 30%. Scandale : Cette installation anti écologique, qui pose de graves problèmes à la ressource bois en terme d’approvisionnement et va encore plus polluer un air déjà de mauvaise qualité, recevra 1,5 milliard d’euros de subventions publiques sur 20 ans au titre du soutien aux énergies renouvelables ! Nous serons présents au GRAND RASSEMBLEMENT A GARDANNE, DIMANCHE 5 OCTOBRE 10h30 Place de la Mairie.

 

- Relance du permis de recherche d’hydrocarbure du Luberon : Alors que les rassemblements d’élus, d’associations et de citoyens pour dénoncer un permis, situé au cœur d’un parc naturel, ont été massifs ; Quand la France fait des discours sur la transition écologique à New York et va présider le prochain sommet du Climat comment accepter que notre territoire régional soit soumis à une expérimentation hasardeuse imposée par la seule logique de profit de quelques grands pollueurs pétroliers ! Comment ne pas voir un lien avec le lobbying Sarko-UMPien ? Le Partit Occitan réitère son refus de cette relance et exprime sa plus grande solidarité aux populations et élus concernés.

 

 

 

 

Hervé Guerrera

Conseiller régional de

Provence-Alpes-Côte d’Azur

Président de Région Provence,

Fédération Provençale du Partit Occitan

Écrire commentaire

Commentaires : 0