LA LETRA OCCITANISTA

MARSEILLE 17 OCTOBRE 2015

Regions et Peuples Solidaires

Réseaux sociaux

Toulon, son club de rugby, sa rade, et ses bouchons…

Fait à Toulon, le 29/04/2013

 

 

Si Toulon joue les tout premiers rôles dans le championnat de France de Top 14 de rugby, la capitale varoise se distingue aussi dans le classement des zones urbaines les plus embouteillées et polluées de France et d’Europe.

 

Selon une étude de la société INRIX rendue publique le 24 avril dernier ( ), sur l’état du trafic routier dans les grandes villes européennes et américaines, les Toulonnais auraient passé presque 42 heures dans les bouchons en 2012, faisant ainsi de l’aire toulonnaise la 4ème agglomération la plus saturée de France après Paris (63 heures), Lyon et Bordeaux à égalité (46 heures) mais devant Grenoble et Toulouse (40 heures), etc.

 

Déjà épinglée les années passées pour la saturation de son réseau routier et la pollution qu’elle entrainait, Toulon se fait de nouveau montrer du doigt pour sa mauvaise politique des transports.

 

A l’instar des autres agglomérations européennes touchées par la crise économique et la hausse du chômage, le nombre d’automobilistes a cependant baissé sur Toulon. Mais à Toulon, où la situation de l’emploi n’est guère plus reluisante, la baisse des embouteillages y est beaucoup moins évidente. Le temps passé dans les bouchons a chuté en moyenne de 12% en France et même de 18% en Europe alors que sur l’aire toulonnaise, le recul y est deux fois plus faible (-6%). Toulon est, en France, ainsi la deuxième agglomération la moins concernée par la baisse généralisée des bouchons!

 

A cela, une cause évidente : l’absence de transport en commun performant qui délesterait le réseau routier. M. Falco Maire de Toulon et Président de TPM s’obstine à s’opposer à la création d’un tramway alors que le tramway est le transport en commun, pour une agglomération de la taille de Toulon, ayant la capacité de transport de passagers la plus importante.

 

Entre des travaux d’achèvement du second tube sous Toulon qui n’en finissent pas et des transports en commun déficients, les Toulonnais s’interrogent sur la politique des transports de la majorité municipale actuelle. Ce n’est pas faute de temps et de confiance qu’il aura manqué à l’équipe en place pour mener à bien les travaux de modernisation des transports de l’agglomération.

 

Les Toulonnais sont les victimes d'une politique à courte vue dans tous les domaines de la vie quotidienne. Ils exigent de sortir de l'impasse de la politique municipale actuelle.

 

Pèire Costa

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0