LA LETRA OCCITANISTA

MARSEILLE 17 OCTOBRE 2015

Regions et Peuples Solidaires

Réseaux sociaux

En Occitània, lei petrolièrs passaràn pas !

Ces derniers jours, le prix des carburants a atteint à la pompe, des sommets historiques (1,548€ pour le Diesel et 1,669€ pour le SP95i) . S’il est communément admis que l’ origine de cette crise est à rechercher d’une part dans l’affaiblissement de l’euro face au dollarii et de l’autre dans les tensions géopolitiques qui secouent une bonne partie des pays producteurs d’énergie fossile (Iran, Lybie, Nigéria, etc.), l’origine profonde du problème se trouve du côté de l’augmentation des couts d’exploitation des gisements de pétrole et de gaz.

 

La demande en hydrocarbure toujours plus grande à travers le Monde, les compagnies pétrolières mettent en production des gisements dans des zones de plus en plus difficiles d’accès (sables bitumeux, gaz de schiste, plateforme pétrolière en mer profonde, etc.). La conséquence directe étant l’augmentation des coûts d’extraction. Cette hausse inéluctable des coûts d’extraction et la répercussion automatique sur les prix aux consommateurs représente une menace sociale que le Partit Occitan ne peut accepter ; les foyers les plus fragiles étant les premiers sensibles aux variations des prix.

 

Pour le Partit Occitan, cette fuite en avant représente un risque écologique insupportable. En même temps qu’augmente le coût de l’extraction des énergies fossiles, les risques d’accident se multiplient. En deux années d’intervalle, se sont produites deux catastrophes liées à l’exploitation d’hydrocarbures en mer profonde : la fuite de la plateforme Deepwater Horizon (exploitée par BP) en avril 2010iii et depuis quelques jours celle de la plateforme au large de l’Ecosse (exploitée par Total).

 

Malgré des conséquences économiques et sociales désastreuses, malgré des risques écologiques très lourds, tristement illustrés par des faits récents, la France s’entête dans son souhait de valoriser les réserves d’hydrocarbures enfouies dans le sous-sol de ses régions.

 

L’Occitanie et plus particulièrement la Provence sont menacées par deux projets que la France souhaiterait imposée et ce contre l’avis des populations et de leurs élus locaux: l’exploitation des gaz de schiste (permis de Brignoles, de Gardanne, de Nîmes, etc.) et l’exploitation de gaz liquides ou gazeux en Méditerranée. Ce passage que l’Etat tente en force représente un réel déni de démocratie que le Partit Occitan ne peut que condamner. L’avenir écologique et économique de Régions entières ne peut se décider à Paris contre la volonté des territoires !

 

Le 08 avril prochain, seront organisés dans le Var deux grands rassemblements pour dire non aux gaz de schiste et à l’exploitation d’hydrocarbure en Méditerranée. Le Partit Occitan y sera. LE POc lance un appel à tous les Occitans et au-delà pour profiter de l’occasion et faire entendre leur opposition. Pour un autre modèle de développement économique durable, la justice sociale, la défense de l’environnement et contre le mépris de l’Etat en vers les territoires, tous à La Seyne et à Brégançon le 08 avril prochain !

 

i Prix moyen annoncé par la Fédération Internationale Automobile en date du 04/04/2012 pour la France

ii Le brut de pétrole est acheté en dollar iii 780 millions de litres répandus dans le Golfe du Mexique

Écrire commentaire

Commentaires : 0