LA LETRA OCCITANISTA

MARSEILLE 17 OCTOBRE 2015

Regions et Peuples Solidaires

Réseaux sociaux

Sortons du nucléaire !

Le 26 avril 1986, le réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl explosait, causant la mort par irradiation de dizaines de milliers d’Ukrainiens, Biélorusses et de Russes, entrainant une catastrophe écologique sans précédent dont les conséquences financières sont estimées selon Greenpeace a 1000 milliards d’Euro. Mais les nuages, y compris les radioactifs, ne s’arrêtent pas aux frontières politiques des Etats nations et celui radioactif de Tchernobyl a touché et contaminé l’Europe occidentale dont l’Occitanie. Les conséquences sanitaires de ce drame pour la France sont aujourd’hui bien connues : cancer de la thyroïde, leucémie, contamination des sols et des produits agricoles.

 

25 ans après Tchernobyl c’est le réacteur de la centrale de Fukushima au Japon, pays réputé comme étant au top de la maitrise du nucléaire qui rentrait en fusion.

 

Le 26 avril nous commémorons jour pour jour le 25ème anniversaire de l’explosion de Tchernobyl. Depuis, nombreux sont les pays notamment en Europe qui ont stoppé le développement de l’atome. La France reste une exception. Rien n’a été fait pour mettre en place une alternative au nucléaire. Quand l’Italie décide un moratoire sur le nucléaire après l’explosion de Fukushima, la France en fait un sur le photovoltaïque. C’est ça l’exception française : s’entêter dans une filière couteuse et dangereuse quand tout le monde réfléchit à une sortie du nucléaire au nom d’un choix énergétique fait il y a 40 ans.

 

Pourtant les solutions sont d’ores et déjà connues et s’il faudrait 20 ou 30 ans pour sortir du nucléaire, on sait que se passer de l’énergie atomique est possible.

 

Pour le Partit Occitan, la solution réside dans la recherche de l’autonomie énergétique des territoires, par l’exploitation et le croisement des ressources énergétiques naturelles et renouvelables spécifiques à chaque région. N’était ce pas l’Occitanie que le poète Frédéric Mistral appelait l’Empèri dau Solèu tant le soleil y est puissant ? Et puis il y a le vent, le Mistral, que l’on peut transformer aisément grâce aux éoliennes, la force des courants dans les rivières, la biomasse que l’on tirerait des ressources de la forêt, etc.

 

Oui, la sortie du nucléaire est la seule condition à une réelle indépendance énergétique et à un développement durable des territoires. Elle ne sera possible que par une volonté politique forte. Pour cela le Partit Occitan appelle les citoyens à se joindre à ses côtés pour commémorer le Tchernobyl Day.

Écrire commentaire

Commentaires: 0